Mobiles illégitimes

Installation interactive sonore

Kaléidoscope sonore, cette proposition documentaire invite le public à explorer la mobilité vécue par les femmes.

À travers le regard des intéressées et de spécialistes, le sujet est traité dans toute sa complexité et toute sa diversité avec l’objectif de mettre en avant des axes peu médiatisés.

Ce dispositif interactif invite les visiteurs à aller chercher, fouiller, explorer et se créer leur propre expérience d’écoute.

Cette proposition est le fruit d’un travail collaboratif impliquant une vingtaine de personnes aux compétences diverses : recherche, documentaire sonore, création musicale, scénographie, code créatif et interactivité, design sonore, menuiserie, ferronnerie, graphisme…

Création collective
Direction artistique : Marie Arlais et Raphaël Rialland
Réalisateurs sonores : Anaïs Denaux, Valentine Chevalier, Laure-Anne Bomati, Simon Poulain, Salima Kettar, Riwanon Quéré, Marie Arlais et Raphaël Rialland
Musiques et habillages sonores : Erwan Fauchard, Raphaël Rialland, Matthieu Goulard, André Fèvre, Dimitrie Antik, Ronan Prual et Jacquelin Roussel
Développeur : Xavier Seignard
Construction meubles : Dimitrie Antik – Le Monde des Barons Perchés
Sérigraphie : Kraken

Coproduction : La Cimade – festival Migrant’scène

Résidences : Stéréolux/La Fabrique (Nantes) – Atelier du Nid d’oie (Clisson)

Avec le soutien de la Région des Pays de Loire (aide au projet de création en arts plastiques)

Diffusions:

> 3 au 5 février 2017 – Festival Longueur d’Ondes – Brest
> 7 au 17 mai 2016 – Médiathèque/Delle – Festival Libres Regards
> 12 au 14 mars 2015 – Le CUBE/Issy-les-Moulineaux – festival Anthropologies Numériques
> 1er au 12 avril 2014 – Stéréolux/Nantes – festival SONOR
> 1er Mars 2014 – La Motte aux cochons(44) – festival Errances
> 20 février 2014 – Trempolino/Nantes – carte blanche étrange miroir
> 8 au 12 Janvier 2014 – Maison des métallos à Paris – dans le cadre de « Beaux Parleurs »
> Novembre 2013 – festival Migrant’scène :
– Maison des métallos – Paris
– Espace Cosmopolis – Nantes
– L’enchanté – Rennes

L’installation se compose de quatre meubles, proposant au total 40 possibilités de portes à ouvrir aux visiteurs.

Chaque meuble embarque un nano-ordinateur Raspberry Pi qui monitore les actions des visiteurs et les transmet sans fil au serveur central qui va déclencher les flux audio.

Le code source développé par Xavier Seignard pour le projet est disponible sur https://github.com/etrange-miroir/mobiles-illegitimes

Ci-dessous, un extrait particulier car il s'agit d'un chant révolutionnaire iranien, une des 40 capsules qui a particulièrement retenu l'attention de nos publics


8 extraits pour découvrir l'installation